Facebook se prépare à tester un bouton « je n’aime pas »

dislike

dislike«Je pense que les gens réclament ce bouton depuis des années, mais aujourd’hui est un jour spécial et je peux dire que nous travaillons sur ce projet?», a expliqué le fondateur de Facebook, Mark Zuckerberg, ce mardi 15 septembre lors d’une séance de questions-réponses.

Zuckerberg avait déjà évoqué par le passé la création d’une telle fonctionnalité, à laquelle son groupe s’est pendant longtemps refusé par crainte de voir les commentaires négatifs se multiplier sur la plateforme.

Selon lui : «C’est extrêmement compliqué de créer un bouton d’interaction qui soit aussi simple.?Si vous partagez quelque chose de triste, comme un contenu à propos de la crise des réfugiés ou à propos du décès d’un proche, il est difficile d’aimer cette publication. Je pense qu’il est important de donner plus d’options à nos utilisateurs.»

L’annonce d’hier précise qu’une équipe y travaille déjà depuis quelque temps et qu’une première phase de test pourrait s’ouvrir sous peu.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*