• Mettre à jour votre firmware
    Alors qu’il est devenu courant de mettre à jours les pilotes de ses périphériques dès qu’une petite imperfection ou un problème de compatibilité apparaît, il est moins fréquent de penser à mettre à jour le firmware de son modem.
    Pourtant, cette opération peut rendre bien des services. Il suffit pour cela de vérifier l’historique des mises à jour disponibles chez les constructeurs, pour découvrir que la première version est rarement pleinement satisfaisante. Mais attention cette opération est risquée, si vous êtes pas sûr de ce que vous faite mieux vaut faire appel à un téchnicien spécialiste.

  • Positionner votre modem au mieux.
    Placez-la en hauteur afin de dégager au maximum les antennes.  Certains modems qui n’ont pas d’antennes orientables, comme le sagem d’orange internet, sont plus performantes si elles sont surélevées ou, mieux encore, accrochées au mur.

  • Remplacer les antennes de votre routeur si possible par de plus puissantes.
    antenne_wifi_2Certains routeurs Wi-Fi permettent le changement d’antenne ou l’adjonction d’une déportée. Pour ce dernier, un simple câble adapté suffit : dévissez l’antenne existante, et mettez entre elle et le modem un câble blindé. C’est un bon moyen de contourner un mur Si votre routeur Wi-Fi dispose encore d’antennes extérieures, et que vous consentez à investir, pensez aux antennes amplifiées (ou à gain), elles permettent de gagner quelques mètres de portée. Ces antennes directionnelles doivent être pointées vers la machine ou la zone qu’elles sont censées desservir. Le choix s’effectue selon l’angle d’ouverture. Celui-ci est déterminé à partir de l’axe de l’antenne dans lequel il faut se situer pour obtenir le signal optimal (les plus courantes présentent un angle de 75° horizontal et 75° à la verticale). Leur puissance est exprimée en dBi (décibels isotropes).

  • Utiliser un répéteur.
    Il permet de rallonger les distances d’un réseau sans-fil en récupérant le signal et en le régénérant.repeteur_wifi_2
  • Changer de canal d’émission de données:
    Si votre réseau wifi est brouillé par celui d’un autre il faut changer de canal d’émission  en choisissant un qui se situe dans une plage de fréquences pas trop encombrée. Opter alors  pour un se situant en extrémité de liste (1,2 ou 12,13), éviter les canaux du centre du style 5-6-7. Ci-dessous un exemple qui montre où changer le canal sur un Routeur Dlink en général les canaux 6, 7 et 8. Sur certains autres modems, le choix du canal est automatisé, mais en passant en mode manuel, vous pourrez en choisir un moins encombré.

    canal_emission

  • Changer le mot de passe de votre routeur pour sécuriser l’accès.
    La connexion Wifi, tout comme la connexion filaire, est gérée par le routeur. Or, par défaut, n’importe qui peut accéder à votre routeur : il lui suffit de connaître son adresse IP. Celui-ci est souvent par défaut : 192.168.1.1 et un utilisateur lambda connecté à votre modem pourrait simplement accéder à l’interface d’administration  en tapant http://192.168.1.1 sur la barre d’adresse de son navigateur et mettre les mots de passe par défaut qui sont  souvent admin et admin.

    barre_adresse

    Vous vous demander sans doute ce qu’il pourrait faire avec et bien il pourrait entre autre vous interdire l’accès à votre propre modem en changeant par exemple le user et mot de passe. Ce qui vous obligera alors à faire un reset de votre modem et de le sécuriser cette fois-ci pour en redevenir maître.

    password_admin

  • Activez les protocoles de chiffrement (WEP ou WPA)
    la plupart des gens ne pense pas à sécuriser leur réseau wifi avec une clé de chiffrement et la laisse sous « ouvert » ou « open », ce qui laisse la porte ouverte à n’importe qui captant leur signal : Menaces sur la sécurité de vos données car n’importe quel ordinateur à porter de votre signal pourrait y accéder. Un intrus peut aussi utiliser votre connexion wifi pour télécharger des fichiers illégaux ou pas (et bouffer ainsi la presque totalité de votre bande passante) ou commettre des exactions sur un serveur distant. Pour un particulier la menace est faible car les données sont rarement confidentielles, si ce n’est les données à caractère personnel. Pour une entreprise en revanche l’enjeu stratégique peut être très important. Et en cas de litige, c’est à la porte du propriétaire de la ligne WiFi que la police viendra sonner. D’où l’importance de sécuriser votre connexion WiFi.

    Le chiffrement est donc une action qui permet de substituer un texte clair par un texte codé qui est impossible à comprendre pour une personne extérieure. Il existe aujourd’hui 
    plusieurs technologies pour le Wi-Fi, mais il est recommandé d’utiliser une forme de chiffrement élevée, soit de 128 bits et plus.

    • Protocol WEP (Wire Equivalent Privacy)
      Malgré les vulnérabilités multiples ressorties du protocole WEP, certains avantages significatifs peuvent êtres retirés de son utilisation en opposition à l’utilisation d’un réseau sans fil ouvert. Son utilisation n’est pas conseillée lorsqu’une autre alternative est offerte.
    • Protocole WPA (Wi-Fi Portected Acces)
      Ce protocole visant à sécuriser les réseaux sans fil (Wi-Fi) a été créé en réponse aux nombreuses faiblesses du protocole WEP.
      L’idéal est de changer régulièrement la clé de chiffrement (à chaque semaine ou deux) afin de rendre la tâche plus difficile pour une personne qui serait en mesure de détecter votre réseau sans fil. Ici encore, pour le choix de votre clé de chiffrement, il est avantageux de choisir une phrase ou une combinaison de chiffres et de lettres.
  • Réduire la clé de chiffrement.
    Si vous avez un filtrage par adresse Mac (n’autorisant que les périphériques reconnus), vous pouvez alléger la clé. Si vous utilisez le Wep, vous gagnez un peu de débit en optant pour un chiffrement en 64 bits, au lieu du 128.
  • réduire le nombre d’IP attribuées par le serveur DHCP
    Votre routeur fait office de serveur DHCP : il attribue à chaque machine de votre réseau une adresse IP interne. Il est intéressant d’attribuer une IP fixe à chacune de vos machines, notamment pour la redirection de ports grâce au protocole NAT. Vous pouvez connecter jusqu’à 254 machines, utilisant 192.168.0.2 comme première adresse IP interne (jusqu’à 192.168.0.254 pour la dernière). Réduisez cet intervalle au nombre de machines que vous connectez habituellement sur votre réseau.

Précédant : Les causes d’un faible signal wifi

Sources :
www.wikipedia.org
www.orange.fr
www.commentcamarche.net
www.libellules.ch
www.01net.com
www.skyminds.net
www.isiq.ca/fr