drogba samsung(Agence Ecofin) – Le groupe Samsung a dominé le marché africain des smartphones durant le 2ème  trimestre 2013, avec 52,1% des ventes globales réalisées sur le continent, selon une étude  publiée le 1er  octobre par le cabinet d’étude de marché  International Data Corporation (IDC).  L’étude précise également que la part de marché du  géant sud-coréen tourne ainsi autour de la barre de 50% pour le quatrième trimestre d’affilée.

La prédominance de Samsung s’explique essentiellement par sa large gamme de produits  et l’importance de son réseau commercial sur le continent, ajoute-t-on de même source. «Samsung a pu devenir leader en Afrique grâce à sa  large gamme de smartphones grand public», a commenté  Baker Simon, gestionnaire du  programme téléphones mobiles pour l’Europe centrale, le Moyen-Orient et l’Afrique chez IDC. Et d’ajouter : «les constructeurs de téléphones mobiles ont également besoin d’un engagement très important en termes d’ouverture de filiales et de recrutement de ressources humaines locales pour disposer de grandes capacités logistiques dans de nombreux pays africains».

Le groupe canadien Blackberry arrive en deuxième position en Afrique, avec une part de marché de 17,8%.  La société basée à Waterloo (Ontario)  a vu sa part de marché augmenter de près de 3% par rapport au premier trimestre 2013, grâce notamment aux prix compétitifs de ses packages comprenant des abonnements au service données.

La part de marché du groupe japonais Sony sur le continent a également réalisé une belle progression, passant de 0,3% au premier trimestre 2013 à 3,4+% au deuxième trimestre.

Le groupe sud-coréen LG ne représente, quant à lui, que 2% des ventes de smartphones en Afrique durant le deuxième trimestre de l’année en cours.  

Selon l’étude d’IDC, les ventes de smartphones sur le continent au deuxième trimestre ont globalement augmenté de  21,5%  par rapport au premier trimestre. Ces téléphones intelligents représentent désormais 18% de l’ensemble du marché de la téléphonie mobile en Afrique.