Bitcoin est une technologie pair à pair fonctionnant sans autorité centrale. La gestion des transactions et la création de bitcoins est prise en charge collectivement par le réseau. Bitcoin est libre et ouvert. Sa conception est publique, personne ne possède ni ne contrôle Bitcoin et tous peuvent s’y joindre. Grâce à plusieurs de ses propriétés uniques, Bitcoin rend possible des usages prometteurs qui ne pourraient pas être couverts par les systèmes de paiement précédents.

D’une simple pression sur un bouton, vous pouvez déplacer n’importe quelle somme d’argent, n’importe où dans le monde, instantanément, en toute sécurité et généralement pour des micro-frais.

Bitcoin utilise une technologie pair-à-pair (peer-to-peer ou p2p en anglais) pour fonctionner sans autorité centrale : la gestion des transactions et l’émission de monnaie sont alors effectuées collectivement par le réseau.

Le logiciel original Bitcoin de Satoshi Nakamoto est sorti sous licence MIT. La plupart des logiciels clients, qu’ils soient dérivés ou créez « à partir de zéro », utilisent également des licences open-source.

Bitcoin est la première implémentation réussie d’une monnaie cryptographique distribuée, décrite en partie en 1998 par Wei Dai sur la liste de diffusion de la mouvance cypherpunks. S’appuyant sur le principe que l’argent est objet, ou enregistrement, accepté en paiement de biens ou de services voire pour le remboursement de dettes étatiques dans un contexte socio-économique donné, Bitcoin est conçu sur l’idée d’utiliser la cryptographie pour contrôler la création et le transfert de l’argent, plutôt que de s’en remettre aux autorités centrales.

Les bitcoins ont toutes les propriétés recherchées d’un bien de type monétaire. Ils sont portatifs, durables, divisibles, reconnaissables, fongibles et difficiles à contrefaire.