Thèse de doctorat, sur « Le Sénégal, les Sénégalais et l’Internet »

par | Jan 11, 2009 | Internet et Fixe | 0 commentaires

pastarchivesThomas GUIGNARD, membre du réseau NETSUDS, a brillamment défendu sa thèse de doctorat en Sciences de l’information et de la communication, vendredi le 26 octobre 2007, à l’Université Charles de Gaulle Lille 3. Il a obtenu la mention très honorable avec félicitations du jury à l’unanimité. Son travail portait sur : « Le Sénégal, les Sénégalais et l’Internet. Médias et identité »

Voici le résumé de l’auteur :

Afin de nous extraire du prisme technique dans lequel tendent à nous enfermer les travaux et discours liés au développement d’internet en Afrique, nous avons retenu la sociologie des médias comme un champ théorique particulièrement pertinent pour nos travaux. Suivant cette logique, nous avons fait l’hypothèse que les théories de l’internationalisation des médias dans le Tiers Monde, de la globalisation culturelle et de l’espace public constituaient un cadre d’analyse opératoire pour problématiser et sociologiser la relation entre médias et identité qui structure nos travaux.

La confrontation des controverses théoriques qui animent ces courants avec l’espace public sénégalais nous est apparue comme une étape nécessaire pour cerner les recompositions nouvelles apportées par internet autour de la relation médias et identité. Fort de ce cadre d’analyse, nous avons ainsi pu mettre en lumière, en analysant les « non?dits » des discours sur la fracture numérique, la rémanence d’une vision ethnocentrique, messianique et industrielle qui caractérisait la sociologie de la modernisation. Les travaux de l’économie politique critique apparaissent également comme un prisme pertinent pour décrire les logiques de domination et de pouvoir qui traversent le web sénégalais. En retravaillant les concepts d’« échange inégal » et de « violence symbolique », nos analyses tendent à montrer que le web favorise l’intégration des internautes sénégalais dans un « système symbolique occidental » saturé par le marketing. Néanmoins, ces regards critiques soulignant le danger d’aliénation et la domination nécessitent d’être nuancés, faute d’en rester à une vision unilatéralement négative et alarmiste. L’analyse du « contexte de connexion » montre que l’influence d’internet sur la société sénégalaise demeure encore très limitée et conditionnelle. Les obstacles structurels et socio?culturels sont autant de facteurs « immunisant » le Sénégal contre la « colonisation » des esprits évoquée par certains chercheurs. Enfin, à travers l’étude des « migrants connectés », c’est toute une autre dimension alternative à la domination, transcendant l’espace physique et les représentations classiques de la relation entre médias et identité que nous envisageons. Détachée des espaces nationaux, l’information sénégalaise en ligne est caractérisée par une multipolarisation de la réception et de la production, redessinant ainsi les « frontières » de l’espace médiatique sénégalais. L’explosion et la fragmentation de l’offre observées nous conduisent aussi vers d’autres problématiques : l’individualisation des usages et la segmentation de l’espace public.

Cliquez ici pour lire la thèse de doctorat (en ligne sur le site d’Africa’NTI)

Source : www.gdri-netsuds.org

Articles Similaires

Comparatifs des offres clés internet

Clé Internet Frais d'accès Prix Clé Redevance mensuelle Conditions d'accès Debits Maxi Theoriques Business Everywhere d'Orange   16 949 F HT - Forfait 1 Go : 9 970 HT- Forfait 3 Go : 15 000 HT - Forfait 8 Go : 25 000 HT - tarif de 0,01 Fcfa HT/Ko à...

Monographies, mémoires et articles de périodiques sur les TIC et l’internet au Sénégal

Monographies, mémoires et articles de périodiques sur les TIC et l’internet au Sénégal

V.-SenegalBARBIER, Fréderick. L’expansion des télécentres à Dakar. Mémoire de maîtrise de géographie : Bretagne : Université de Bretagne occidentale, 1998
Le mémoire étudie la mise en place, l’évolution et le rôle social des télécentres au Sénégal et à Dakar (étude de cas sur les quartiers  » Les Sicaps  » et  » Le Plateau « ). Une vue prospective quant à leur avenir a été réalisée.

Déploiement de l’adsl au Sénégal

Déploiement de l’adsl au Sénégal

Le lundi 03 mars 2003 La Sonatel lançait une nouvelle technologie non encore utilisée dans tout l’espace UEMOA dénommée ADSL (Asymetric Digital Subscriber Line ou Ligne d’abonnée numérique asymétrique). Le Sénégal était alors le quatrième pays du continent africain à déployer l’ADSL après l’Afrique du Sud, le Nigéria et la Tunisie.

L’ADSL est une technologie de pointe qui permet de transformer une ligne téléphonique ordinaire existante, dite analogique, en ligne de transmission de données numérique à haut débit. Un filtre placé à l’arrivée de la ligne téléphonique classique permet de séparer la téléphonie classique des flux de données.

L’Internet au Sénégal

L’Internet au Sénégal

{jcomments off}Le Sénégal est relié au réseau mondial par une bande passante de 3 Gbps (par câble sous marin à fibre optique et par satellite). L’accès à Internet se fait principalement par le réseau RTC ou par ADSL. Il faut noter qu’aujourd’hui, le réseau Internet est l’un des plus importants en Afrique subsaharienne.

Trois Fournisseurs d’Accès Internet (FAI) à savoir SONATEL par le biais de sa filiale SONATEL Multimédia, ARC Informatique et FREQUENCE One opèrent sur ce segment de marché. L’ADSL, étant à plus de 98% le mode de connexion privilégié des abonnés, est commercialisé sous forme d’offres qui permettent au client de profiter d’Internet en illimité contre le paiement d’un abonnement forfaitaire mensuel. Les opérateurs proposent ainsi une connexion à l’aide d’un modem ou sans fil (Wifi) et différentes classes débits selon le besoin et le budget du client. Pour être connecté, il suffit de disposer d’une ligne fixe et de se rendre dans une agence du fournisseur d’accès muni d’un certain nombre de pièces justificatives.

Dakarweb.net