Apple retire une application censée libérer ses utilisateurs de la «l’esclavage de l’homosexualité»

setting captives free

setting captives freeHier jeudi 30 mai, le groupe All Out (qui milite pour les droits des homosexuels,  des personnes bisexuelles et transsexuels) a obtenu gain de cause dans sa campagne contre l’application Setting Captives Free qui avait comme but de libérer n’importe qui de « l’esclavage de l’homosexualité ». Le Groupe « All Out » s’est opposé à la présence de l’application sur App Store et sur Google Play app stores.

 

C’est ainsi que Le groupe a lancé une pétition qui a eu plus de 45 000 signatures au moment de cette publication. Donc depuis hier après-midi, l’application n’est plus chargée dans l’iTunes Store, générant à place une erreur indiquant qu’il n’était pas disponible.

Apple a confirmé ce retrait auprès de MacWorld. Le discours officiel concerne une violation des règles dédiées aux développeurs d’applications. Il n’empêche qu’un employé a approuvé son arrivée sur l’App Store. Du côté de Google, l’application est toujours sur le Google Play pour Android. All Out milite également pour son retrait sur cette plate-forme.

A vrai dire, Setting Captives Free n’était pas lié à l’homosexualité dans sa globalité. Elle avait pour but de vous « libérer de vos péchés habituels ». En attendant, l’existence sur iPhone est terminée. Les notes de l’App Store étaient d’ailleurs faibles, 2 sur 5.