Après Sonatel et Tigo, Expresso a été à son tour victime d’un réseau de fraude télécom

par | Août 28, 2015 | Actualités | 0 commentaires

expresso logoSelon un communiqué du directeur général de l’Autorité de régulation des télécommunications et de la poste (Artp) du Sénégal, publié le 26 août 2015, un nouveau réseau de fraude télécom a été démantelé par la police. Après les cas de Sonatel et de Tigo, respectivement en juillet 2014 et juillet 2015, ce nouveau cas de fraude sur les appels télécoms entrants a touché le réseau de l’opérateur de téléphonie mobile Expresso.

Des descentes sur les sites de Gueule Tapée et de Fann Hock ont permis à la police de Medina d’appréhender trois personnes: un Tchadien et deux Comoriens, dont une femme. L’opération a permis la saisie, sur le site de Gueule Tapée, de 125 cartes SIM Expresso et 2 SIMBOX. Sur le site de Fann Hock, c’est 139 cartes SIM Expresso qui ont été retrouvées ainsi que 2 SIMBOX. Soit un total de 264 cartes SIM Expresso et 4 SIMBOX d’une capacité de 8 cartes SIM chacune.

Selon les estimations de l’opérateur de téléphonie mobile Expresso, le préjudice causé par cette attaque sur son réseau pourrait être évalué à plusieurs dizaines de millions de Fcfa. Il représente également une perte de revenus pour l’Etat sénégalais qui perçoit des dividendes des opérateurs télécoms sur les appels internationaux entrants.

Agence Ecofin

Articles Similaires

Dakarweb.net