becaye-mbaye2La polémique enfle entre la Direction du Groupe Futurs Médias et le chroniqueur de lutte Bécaye Mbaye. Après des informations publiés par Walf Grand-Place selon lesquelles Youssou Ndour a tenté de débaucher Bécaye Mbaye de la 2Stv en lui proposant une indemnité de départ de 20 millions, un salaire de 2 millions et une voiture 4X4, la Direction de Futurs Médias est montée au créneau pour démentir l’information, estimant que c’est plutôt Bécaye Mbaye qui a voulu venir à la Tfm.
L’animateur de l’émission Bantamba, qui n’a pas aimé cette sortie, revient à la charge dans les colonnes de Walf Grand-Place, pour s’en prendre à l’entourage de Youssou Ndour. Il révèle au passage qu’on lui a proposé une indemnité de 10 millions, un salaire d’un million et une 4X4. Ce qui est quand même loin des premiers montants annoncés par Walf Grand Place.

«La première fois que Me Diop m’a contacté, il m’a dit : Bécaye, j’ai besoin de toi. Je veux que tu transfères Bantamba à Tfm. J’ai tiqué. Ma première réaction a été de lui répondre : Mais, vous avez Ngagne Diagne et Mamadou Mbaye Garmi comme chroniqueurs de lutte à la Rfm. Pourquoi ne pas les utiliser à la télé ? Me Diop m’a rétorqué : Garmi ne peut pas faire le poids. Il va juste nous servir des ño ngilay bégué. Ngagne Diagne est à la limite bien ». C’est lui qui me l’a dit. Si je mens que j’aille en enfer », déclare Bécaye Mbaye.

Très en colère, le chroniqueur de lutte ajoute : « Je suis désolé pour Youssou. Ce grand monsieur est entouré de petits types. Ces gens-là ne peuvent occuper des postes de responsabilité ailleurs que chez Youssou Ndour. Si jamais il les licencie, ce sera la catastrophe, car ils n’ont pas les compétences requises. Je ne parle pas des dirigeants de la radio qui sont des professionnels. Ceux qui ont écrit ce texte n’ont pas jeûné. Je suis sûr que le directeur de l’Obs n’est pas dans le complot. C’est qu’il n’a rien compris de la magouille de ces personnes qui font tout pour déstabiliser la 2Stv. Pour vous dire comment le système de ces gens est immoral, ils ont débauché notre réalisateur Maho Cissé à qui ils ont remis une voiture. Pourtant, des agents de qualité de la boîte comme tonton Ada et Sylla Mougneul se bousculent toujours dans les cars rapides pour rentrer à Guédiawaye ».

Source : Seneweb.com