Internet : le Président Sall prône une réduction de la tarification et la gratuité dans les universités

macky-sall

macky-sallLe chef de l’Etat, Macky Sall, a estimé, mercredi à Dakar, que les opérateurs de téléphonie doivent pouvoir offrir aux populations une tarification d’Internet plus accessible et un espace numérique ouvert, avec une connexion gratuite pour les universités et les établissements d’enseignement supérieur.

‘’Le numérique est devenu incontournable et apparaît comme un bien de consommation courante qui impacte sur tous les secteurs d’activités, avec de plus en plus d’exigences en termes de capacités en bande passante’’, a dit le Président Sall à l’ouverture, à Dakar, du colloque qui marque le démarrage de la Semaine de solidarité numérique.

‘’Au-delà de l’aspect accès au câble, le résultat de la lutte contre la fracture numérique doit se traduire par une tarification d’Internet plus accessible’’, a-t-il souligné à l’endroit des opérateurs de téléphonie.

‘’Or l’Internet, il faut le dire, reste cher payé. Entre l’ADIE, l’ARTP et le Fonds de développement du service universel des télécommunications (FDSUT), il est temps de doter au moins les universités d’un espace numérique ouvert de wifi gratuit’’, a dit le chef de l’Etat.

‘’C’est le minimum qu’on peut attendre de vous pour ces établissements supérieurs’’, a-t-il dit, demandant à l’ADIE de réaliser cet objectif, puisque ‘’les opérateurs ne veulent pas le faire’’.

A l’intention des opérateurs de téléphonie présents dans la salle, il a dit : ‘’Au moins l’un des trois opérateurs peut doter les universités de wifi gratuit, c’est un bon cadeau de la jeunesse’’.

‘’Nous devons mettre en œuvre une politique hardie du haut débit, pour mailler davantage le territoire et le porter jusque dans nos entreprises, nos foyers et jusque dans nos familles’’, a-t-il souligné.

Pour ce le chef de l’Etat, cette dynamique est nécessaire pour favoriser l’offre de services à valeur ajoutée et la création d’emplois dans les secteurs tels que le télétravail, l’administration électronique, la télémédecine, l’agriculture et l’élevage, entre autres.

Il s’agit pour le chef de l’Etat de favoriser la promotion de l’Internet haut débit sur l’ensemble du territoire, d’optimiser l’impact des TICs sur l’économie par la mise en place d’un cadre axé sur l’amélioration de la qualité des infrastructures et des services ainsi que la réduction des coûts.

‘’Lutter contre la fracture numérique, c’est relever le défi de la connexion de notre pays aux réseaux internationaux haut débit’’, a soutenu le Président Sall.

‘’ Il est vrai que des progrès appréciables ont été réalisés à partir de la fin des années 1970, notamment avec la connexion de notre pays à des réseaux via des câbles sous marins, notamment Atlantis2 en 2000 et Stat3 en 2002’’, a-t-il rappelé.

Ces câbles ont marqué le déploiement de nouvelles générations de câbles numériques de grande capacité, et la toute dernière connexion en date de 2012 a été le câble Africa Coast Europe (ACE), mais beaucoup reste à faire, a-t-il nuancé.

‘’Il nous faut maintenant aller plus loin et prolonger le déploiement de ces ressources sur l’ensemble du territoire pour permettre plus d’équité territoriale, en donnant une égalité de chance et de réjouissance aux citoyens’’, a-t-il exhorté.

Concernant la disponibilité d’un réseau numérique pour l’Etat, le chef de l’Etat a indiqué que l’Etat a des ambitions politiques, mais aussi d’éducation de ses citoyens. ‘’On parle de e-santé, e-learning, la télémédecine et autres, mais il faut que l’infrastructure soit là pour permettre aux développeurs de solution, d’idées, de concepts d’apporter une plus-value’’, a-t-il estimé.

Pour la télévision numérique, a-t-il dit, ‘’il y a une infinité de possibilités qui s’offre à nous ».  »D’où l’intérêt de diversifier et d’étaler le réseau national de fibre optique pour lequel le Sénégal entend se doter d’un réseau national numérique. Il appartient aux opérateurs de solliciter auprès de l’Etat une licence pour développer leurs activités’’, a-t-il souligné.

La semaine de la Solidarité, outre un colloque de deux jours, sera marquée par un village numérique itinérant, un dîner de solidarité et une journée portes ouvertes, à l’Agence de l’informatique de l’Etat.

Source : seneweb.com