heniqueD ‘après le directeur général adjoint de la société national des télécommunications (Sonatel), Jérôme Henique, l’arrivée au Sénégal  d’un quatrième operateur mobile, comme annoncé par le conseil des ministres du 07 mars 2013, ne sera pas forcément une bonne chose  pour le secteur des télécommunications. Il s’exprimait de la sorte lors du lancement des nouveaux tarifs prépayés de l’operateur, le 13 juin 2013.

Poursuivant son lancé,   Jérôme Henique de dire : « je pense que pour un marché de 13 millions de consommateurs, on ne doit pas ouvrir de portes pour un quatrième operateur, surtout avec les tarifs extrêmement bas qui sont pratiqués. »
Le directeur  général adjoint de la Sonatel pense aussi que l’arrivé d’un nouveau concurrent risque de porter atteinte aux investissements des autres operateurs qui veulent apporter la 3G dans le pays.  De plus, «  il faut que les operateurs  puissent vivre pour continuer  à se développer. Une forte concurrence exacerbée sur un marché trop petit est difficile. On partage ces préoccupations avec les autorités  en espérant que les décisions prises soient les bonnes pour le secteur et le Sénégal », a précisé Jérôme Henique.

Par Abdoulaye Diaw, journalnt.com
[email protected]