nomophobieLa nomophobie  est la contraction de « no-mobile-phone phobia ». C’est une névrose provoquée par le fait de ne pas avoir son téléphone portable à portée de main. Une petite illustration est donnée par le dictionnaire urbain :
-hey, rends-moi mon portable !
 –Attends deux secondes, je veux juste voir si  t’es homophobe
 –Si tu ne me le rends pas tout de suite je te tue !
–Ok, t’es homophobe
La plupart  des usagers ressentent une  angoisse extrême à l’idée d’égarer leur téléphone mobile. Cette -Smartphones, lesquels supplantent  facilement les ordinateurs. La nomophobie est amplifiée par l’utilisation des réseaux sociaux. Une peur irraisonnée se saisit de l’utilisateur au moindre soupçon d’être privé de son cellulaire. Les gens sont devenus incapables de  accros des réseaux sociaux,  qui ne peuvent souffrir d’être déconnectés. Ceux-ci ont leur existence entière  en ligne, n’importe qui d’entr’eux avouerait son incapacité à se passer de son portable.
Cette nomophobie serait  une nouvelle addiction : le syndrome du « je suis toujours connecté » et « je vérifie mon téléphone au cas où » selon les experts. Les Smartphones  tuent radicalement  le sens de la spontanéité par leurs multiples options ; on écarte l’inattendu au profit des applications.
Ainsi cette  forme de phobie, d’angoisse, de stresse, de montée d’adrénaline par la simple idée de perdre mobile est occasionnée par l’incapacité de se passer de l’outil universel de connexion : le portable, vous reconnaissez-vous en ces symptômes ?

Moustapha KORERA, journalnt.com