marcheLe président de la République a reçu en audience, hier, une délégation des travailleurs de la Sonatel sur l’affaire de l’affaire de Gobal Voice. Selon Mamadou Diop Aïdara, Secrétaire général des travailleurs de la Sonatel précise les discussions ont pris une tournure porteuse, après 1 heure 30 minutes.

« Nous avons d’abord signifié au Président de la République que jamais les travailleurs n’exerceront un sabotage sur le réseau de la Sonatel , un outil acquis grâce aux efforts de plusieurs générations de Sénégalais », a-t-il tenu à clarifier. Il se félicite, par ailleurs, de trouver le Président ouvert aux discussions qui, selon lui, a confié la responsabilité morale de la Sonatel aux travailleurs.

Cependant, même s’ils se disent satisfaits de l’esprit d’ouverture du chef de l’Etat et l’espoir de s’asseoir sur une table avec ses conseillers sur la question de Global Voice, les travailleurs ne semblent pas baisser la garde. « Nous travaillons pour revoir le contrat avec Global Voice. C’est pourquoi, la mobilisation militante et intellectuelle va se poursuivre », déclare-t-il.

En réunion en fin juillet à Bamako, les ministres en charge des télécommunications de l’Uemoa ont invité le Sénégal à ne pas appliquer le tarif des appels entrants au Sénégal aux autres pays de membres de l’Uemoa, en attendant de requérir les avis techniques de l’Union internationale des Télécommunications (Uit).

Source : Ferloo, 11 août 2010 via Osiris.sn