satelliteLa mesure de hausse de 2 à 5% de la Redevance d’utilisation des télécommunications (Rutel) va entrer en vigueur dans moins de 10 jours. C’est la Ligue des consommateurs du Sénégal qui en a fait la révélation hier.

Si le contrôle des appels internationaux entrant au Sénégal touche plus les Sénégalais de la diaspora, avec la Redevance d’utilisation des télécommunications (Rutel) que l’Etat a fait passer de 2 à 5%, ce sont les Sénégalais vivant sur le territoire national qui vont trinquer. En effet, la mesure va entrer en vigueur dans une dizaine de jours malgré le fait que le combat initié récemment par les professionnels du secteur des télécommunications et les organisations consuméristes, contre la décision de l’Etat de procéder à sa hausse, semblent passer pour un coup d’épée dans l’eau. Et pour preuve, malgré la journée de boycott que les services de télécommunications avaient organisée, l’Etat ne les a pas suivis dans leur logique. Le processus continuait, au contraire. Et selon le président de la Ligue des consommateurs (Lcs), le Pr El Hadj Niang, ce n’est qu’une question de jours pour que cette augmentation de la Rutel soit effective. Il a fait cette révélation, hier, au cours d’une conférence de presse. Il indiquera d’ailleurs que «la Lcs entend continuer la signature de la pétition qui a été honorée par 10 000 personnes. Les objectifs de la pétition restent aujourd’hui plus que pertinents. Elle consiste à demander au Président d’organiser une concertation entre la Sonatel, le gouvernement et les différentes parties concernées, en vue de rechercher une solution favorable aux consommateurs et à la paix sociale. C’est l’occasion également d’inviter le gouvernement à revoir sa position par rapport à l’augmentation de la Rutel dont l’application est prévue pour la semaine et qui risque d’obérer de manière significative l’accès aux communications». Dans l’affaire Globale Voice, le Pr. Niang dit regretter que le décret qui est à l’origine des problèmes des Sénégalais soit toujours en vigueur. «Même si aujourd’hui le contrat Global Voice a été dissous, les consommateurs sénégalais continuent à payer très cher la communication et le problème reste entier. Il s’ensuit des conséquences fâcheuses surtout pour la diaspora qui subit le contrecoup. Bien entendu, les appels sortants du Sénégal vont connaître dans les jours à venir une hausse parce que les opérateurs destinataires vont à leur tour appliquer la réciprocité au Sénégal», prévient-il. Le Pr. Niang révèle par ailleurs que la Lcs va écrire une lettre au président de la République, aux présidents des différentes chambres parlementaires (Sénat et Assemblée nationale) pour leur demander de trouver les solutions avant que la paix sociale ne soit menacée.

Source : Popxibaar.com