samsungblueMuni d’un panneau solaire au dos de l’appareil, le Samsung Blue Earth permet ainsi, selon le fabricant, de générer suffisamment d’énergie pour téléphoner n’importe où.

Tout comme le Motorola Renew, la coque bleue du téléphone mobile est faite à partir de plastique recyclée provenant de bouteilles d’eau. Selon Samsung, le Blue Earth est de plus le premier téléphone solaire à écran entièrement tactile. Reste à savoir si l’énergie, emmagasinée par le panneau solaire, situé au dos de l’appareil, tiendra la promesse du fabricant qui ajoute également à l’appareil un chargeur éco-énergétique consommant, au repos, moins de 0,03W.

Par ailleurs, le chargeur ainsi que l’appareil ne contiennent aucune substance nocive tels que les agents ignifuges au brome, le béryllium et le phtalate.
L’appareil évidemment livré dans un emballage fait de papier recyclable intègre pour bien souligner ses valeurs, un podomètre calculant de combien les émissions de CO2 ont été réduites (ainsi que le nombre d’arbre qui ont été sauvés) en marchant plutôt qu’en prenant un mode de transport motorisé.

Le téléphone sera présenté dans le cadre du Mobile World Congress de Barcelone, qui se déroulera du 16 au 19 février prochain. Samsung, qui prévoit mettre son appareil en marché d’ici l’automne 2009, présentera également son appareil à cette adresse le 16 février.
par Marc-André Brouillard

samsung blue
samsung
samnsung blue2
Le dos du Blue Earth et son panneau solaire