Une fibre optique entre le réseau et l’Afrique de l’Ouest entre en service

par | Juil 5, 2010 | Actualités | 0 commentaires

fibre-optiqueUn câble sous-marin entre l’Afrique de l’Ouest et l’Europe, attendu de longue date, vient d’être mis en service. Il devrait permettre d’apporter une connexion moins onéreuse et plus stable dans l’un des marchés télécoms qui a la plus forte croissance dans le monde.

La fibre optique, d’une longueur de plus de 7 000 kilomètres, va du Portugal au Nigéria et au Ghana, avec des embranchements pour desservir le Maroc, les Iles Canaries, le Sénégal et la Côte d’Ivoire. Selon l’entreprise Main One Cable, le câble permet de fournir dix fois la capacité de débit du terminal Atlantique-Sud (SAT-3), le câble préexistant au Nigéria, et 20 fois la capacité satellitaire totale de l’Afrique sub-saharienne.

« Les ramifications du câble Main One se feront ressentir dans tous les secteurs, de l’éducation à la santé ou aux loisirs, aidant la croissance économique et créant des opportunités d’emploi à travers toute l’Afrique, » selon un communiqué de l’entreprise. Le réseau en expansion et des prix en baisse doivent permettre de servir la croissance importante du haut-débit mobile en Afrique dans les prochaines années, notamment au Nigéria, qui a surpassé l’Afrique du Sud comme premier marché mobile sur le continent.

La connexion à Internet au Nigéria, le pays d’Afrique le plus peuplé avec 140 millions d’habitants, est chère et peu stable, ce qui force de nombreuses entreprises à utiliser des connexions par satellite. Le nouveau câble devrait amener plus de compétition parmi les opérateurs, comme le Sud-Africain MTN ou l’Indien Bharti. « Etant données la croissance de la bande passante et la chute de son coût, cela va vraiment amener l’Afrique de l’Ouest et le Nigéria dans le 21e siècle, » estime Andrew Alli, PDG d’Africa Finance Corporation, qui a financé 37 des 240 millions de dollars du projet. « Il faut maintenant des investissements au Nigéria pour apporter cette capacité à l’utilisateur final. »

Près de dix câbles sont en construction ou en cours de projet pour relier l’Afrique entière au reste du monde. Une seconde fibre optique est notamment prévue au Nigéria, pilotée par l’entreprise de télécommunications Globacom, avant la fin de l’année.

Source : clubic.com

Articles Similaires

Dakarweb.net