babacar-diagne-rtsDans la grande guerre qu’elles se mènent, les télévisions sénégalaises ne se donnent aucun répit. Babacar Diagne, directeur de la télévision nationale, révèle que son équipe de production de la tranche matinale a été l’objet d’une attaque, pas des rongeurs cette fois-ci, mais d’une télévision rivale qui voudrait lui prendre ses petits de Kinkeliba. Et tous les regards se sont tournés vers le roi du Mbalax, accusé de tous les appétits télévisuels. Le chanteur patron de presse n’en serait pas à sa première tentative. Il avait été accusé d’avoir tenté de mettre le grappin sur Bécaye Mbaye, animateur de l’émission de lutte Bantamba sur la 2Stv, à qui il aurait proposé des montants record pour exporter son émission à la Tfm. Mais est-ce vrai tout cela ? Le directeur de la TFM, accusé d’être l’auteur de telles manœuvres, était directeur commercial de la 2Stv et ne devait donc pas ignorer que si Bécaye Mbaye est animateur, il n’est pas producteur de l’émission de lutte, qui appartient à la télévision d’El Hadj Ndiaye. Il serait parti seul ! Le journal L’As ne doute pas que le roi du Mbalax soit bien l’auteur de ces tentatives avortées. Il reste que les accusations voilées de Babacar Diagne tombent au moment où les membres de la section Sympics de la Rts ont porté des accusations de parti-pris flagrant et dénoncé les moyens mis à la disposition des animateurs qui s’empiffrent de Kinkeliba, pendant qu’eux étouffent de chaleur dans les studios de la radio. C’est un bon moyen de leur dire « taisez-vous, vous voyez bien que les autres veulent les prendre ». Dans cette faune qu’est l’espace audiovisuel sénégalais, même un chat ne reconnaîtrait pas ses petits.
Source : Seneweb.com